Il faut que je vous raconte ce qui s’est passé hier à l’animalerie de Chat Toroux.

Un client accompagné de son fils poussa la porte du magasin et commença à faire le tour en quête de l’animal de compagnie parfait.

À leur vue, chat Zuble commença à se pavaner tandis que chat R’Mant s’admirait dans un miroir. Chat R’Lotte se recoiffa.

Chat Foin décida d’attirer l’attention en jouant à cache-cache avec l’enfant. Ulcéré, le chien Moutarde, pris de colère jusqu’au nez, s’élança en aboyant. Son copain chat Maille en quitta son tricot.

Ceux qui plaidaient la gourmandise poursuivirent leurs occupations. Chat Touille continua à cuisiner en riant. Chat Sœur finit sa souris. Chat Pardeur vola le fromage de l’employé et fut obligé de partager avec le chat Meaux.

Les tranquilles ne furent pas en reste. Chat Malot resta sur son coussin, à côté de chat Kra toujours zen. Chat Lent redressa une oreille. Chat Vire se retourna sur le dos.

Les intellectuels se présentèrent au mieux. Chat Loupe chaussa ses lunettes. Chat Gal admirait des tableaux pendant que Tchat Té, très absorbé, resta sur son forum.

Soudain, ce fut la cat Astrophe ! Alors que chat Pont, sous le regard du client, se mit à faire le gros dos, chat Peau se gratta les puces.

Le client recula d’un pas !

De rage, chat Rogne se fit les griffes. Chat Grin se mit à pleurer. Tcha Dor se voila la face pendant que chat Noine priait en silence.

C’en fut trop pour chat Thiers qui, pour rattraper le coup, voulut faire un discours alors que son jumeau, chat T’Hier, pensait au lendemain !

À ce spectacle, chat Ton parla de suicide et fut pris dans les bras.

Ecoeuré, chat Vert repartit en Auvergne.

 

À bon entendeur, chat Lu !

Christiane Blanc